3 plantes connues et utilisées par les bons herboristes pour vous aider à perdre du poids

plante-pour-perdre-du-poids

Avant de commencer, je tiens à préciser que les informations que je vais partager ici ne seront pas du goût de tout le monde. Mais face aux nombreuses questions de lecteurs sur ce sujet, j’ai souhaité rédiger ce petit article. 

Aujourd’hui en faisant des recherches dans les livres et revues scientifiques pour préparer cet article, je suis tombé sur une information choquante. Cette information m’a par la suite été confirmée par un médecin acupuncteur de 30 années d’expérience, le Dr. Georget-Tessier : les régimes ne fonctionnent pas et je vais vous montrer pourquoi. 

Vous allez apprendre ici pourquoi la quasi-totalité des régimes sont un échec. Puis je vous montrerez pourquoi certaines plantes peuvent constituer une alternative douce et naturelle pour mincir. 

La vérité sur les régimes 

Avez-vous déjà vécu la situation suivante :

Faire un régime, puis après trois mois d’efforts intenses et de frustration, reprendre tous les kilos que vous avez perdu?

Cette situation est le quotidien de 95% des femmes suivant un régime amincissant.

Ceci nous amène à un constat cruel : la plupart des régimes amincissants ne servent à rien.

On essaye souvent de vous faire croire qu’il est nécessaire de se priver de nourriture pour maigrir mais la vérité est que les régimes ne fonctionnent pas. 

Cette étude scientifique, menée par des chercheurs de l’université de UCLA aux Etats-Unis a prouvé que 66% des personnes suivant un régime privatif ont fini par gagner encore plus de kilos dans les 4 ans qui ont suivi. 

Selon cet article de la fondation Pierre Deniker, ce constat s’explique par le fait que les régimes augmenteraient les risques de troubles alimentaires. 

Le Dr. Yasmine Liénard le confirme : les régimes perturbent durablement le rapport à l’alimentation et au corps

Ils entraînent un effet yoyo avec une augmentation du volume de cellules stockeuses de graisses. 

Ceci montre bien pourquoi les régimes “hardcore”, consistant à vous faire perdre 10 kg en 14 jours, sont inefficaces et même dangereux. 

Mais vous vous demandez peut-être qui je suis pour faire ces affirmations. 

Je suis Samuel Tessier, le fondateur de Medecine Chine, et ma mission est d’accompagner les femmes et les hommes de plus de 40 ans à vivre en harmonie en appliquant les principes de la tradition médicale chinoise.

Je suis installé en région parisienne et travaille avec des médecins et praticiens en médecine chinoise dans le développement de ce projet. 

Je vais partager avec vous une alternative originale aux régimes draconiens ainsi que 3 plantes, utilisées par les phyothérapeutes et herboristes pour aider les personnes à mincir.

Mais avant cela j’aimerais définir les enjeux ainsi que les risques que peuvent représenter le surpoids.

Les risques que font peser l’obésité 

L’obésité est un problème d’ampleur mondial.

Selon cet article de l’OMS, l’obésité est la cause du décès de 2.8 millions de personnes dans le monde.

En plus des risques importants pour la santé physique, le surpoids entraîne également d’autres difficultés.

Le surpoids peut entraîner des formes de discrimination sociale. 

Cet étude réalisée par une chercheuse de l’université du Connecticut montre comment la stigmatisation de l’obésité dans la société fait peser des risques sur la santé émotionnelle et physique des personnes obèses.

Heureusement, il existe une solution alternative pour pallier à ce problème et vous allez la découvrir dans la suite de cet article ainsi que 3 plantes pouvant vous aider à perdre du poids. 

Changer son rapport à soi et au monde pour perdre du poids

pratique-moine-meditation-bouddhiste-taoiste

“La nourriture ne nourrit pas seulement mon corps, elle nourrit aussi mon âme, ma conscience et mon esprit”

Thich Nath Hanh

La pleine conscience offre une opportunité intéressante pour changer son rapport à l’alimentation et son utilité est aujourd’hui reconnue par le groupe d’étude sur l’obésité et le surpoids (G.R.O.S). 

Comme le dit le maître zen, Thich Nhat Hanh, la nourriture n’est pas seulement un carburant pour le corps. Elle définit également votre rapport au monde et le sens de votre existence. Elle renvoie à votre identité, à l’image que vous avez de vous-même.

Je vais vous raconter une histoire personnelle qui m’a fait changer considérablement mon rapport à la nourriture. 

Il y a 2 ans, j’ai participé à une journée de découverte d’un rituel zen, pratiqué lors des repas dans des temples bouddhistes au Japon et en Chine.

Cette journée était organisée par une femme, Valérie Duvauchelle, qui avait dédiée sa vie à cette pratique zen. 

Cette pratique, qui s’appelle “Oryoki”, vise à développer un sens de présence à la nourriture qui vous est offerte. 

Elle permet de cultiver la gratitude, la pleine conscience ainsi qu’une meilleure connaissance de soi.

J’ai compris à ce moment-là que manger n’était pas seulement un acte anodin mais pouvait être aussi un acte de communion avec le monde. 

En diététique chinoise, manger c’est nourrir son corps mais également son esprit. C’est aussi nourrir la vie qui est en vous.

Manger en pleine conscience est un moyen intéressant pour changer votre rapport à vous-même et à votre environnement. Vous serez alors en mesure de changer votre rapport à l’alimentation afin de perdre du poids en douceur.

Les plantes sont un moyen de retrouver le lien avec la nature et notre environnement.  

Et si les plantes pouvaient vous aider à perdre du poids ? 

champ-de-colza-sante-nutrition-omega-trois

Et si les herboristes détenaient des connaissances originales pour vous aider à mincir ? 

J’ai grandi dans une maison près de la forêt. 

Dans cette forêt, il y avait un ruisseau dans lequel j’aimais aller jouer.

De temps en temps, je partais avec mon père cueillir des champignons. 

C’est certainement pour cela que j’aime les plantes et la nature…

Récemment j’ai découvert les travaux d’un médecin et botaniste diplômé de l’université de Harvard ayant démocratisé les médecines alternatives. 

Il est l’auteur de plusieurs livres dans lesquels il démontre le pouvoir guérisseur de la nature. Il s’agit du Dr. Andrew Weil. 

Ce précurseur dans le champ des médecines alternatives a rendu populaire l’usage des plantes afin d’améliorer la santé.

Je souhaite toutefois préciser ici qu’il n’existe pas de quelconques pilules magiques qui feraient perdre du poids.

En revanche, il existe un certain nombre de plantes qui peuvent être utilisées afin de diminuer l’envie de sucre, améliorer la digestion, et donner du tonus… C’est de cela dont je vais vous parler.

3 plantes pour aider à mincir en douceur

guarana-graine-tropical-bresil-energie-tonus

En étudiant de nombreux articles de phytothérapie et en échangeant avec des phytothérapeutes expérimentés, tels que le Dr. Georget-Tessier, j’ai identifié 3 plantes utiles pour mincir :

  • La gymnema sylvestris est une plante ancestrale permettant de diminuer les envies de sucres. Connue sous le nom de “destructeur de sucre”, la gymnema sylvestris se développe dans les régions de l’Inde du Sud et peut constituer un véritable allié pour freiner les envies de sucre.  
  • Le fenouil permet d’agir sur la sphère digestive. De plus, de part sa richesse en fibre, le fenouil permettrait d’être un coupe faim intéressant, permettant de diminuer les apports caloriques par repas.
  • Le guarana est issu d’une liane de l’Amazonie brésilienne. Sa graine permet d’apporter de la vitalité afin d’éviter les éventuels “craquages” pouvant arriver dans la journée.

J’ai souhaité proposer un programme spécial contenant ces trois plantes. Ceci s’adresse aux personnes souhaitant une aide par les plantes afin de diminuer les envies de sucres et prendre soin de leur silhouette tout en conservant toute leur énergie. 

Sources :

https://www.who.int/topics/obesity/fr/

https://www.gros.org

https://newsroom.ucla.edu/releases/Dieting-Does-Not-Work-UCLA-Researchers-783

https://www.fondationpierredeniker.org/troubles-du-comportement-alimentaire

https://www.docteur-lienard.org/références-bibliographiques/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2866597/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6758716/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *