7 approches pour soigner la dépression naturellement avec la médecine chinoise

nature-paysage-foret-lumière

La vie est parfois jalonnée d’épreuves (décès d’un proche, divorce, chômage…). Certaines personnes réussissent facilement à se relever pour aller de l’avant. D’autres n’y arrivent pas et peuvent alors vivre des moments difficiles où la vie semble n’avoir aucun intérêt. 

J’appartiens à la seconde catégorie… Il m’est arrivé à des moments de ma vie de ne pas être capable de sortir de mon lit de la matinée, tellement la vie me semblait inutile. Parfois, même lorsque les problèmes semblent avoir disparus, le marasme intérieur s’éternise. Nous restons plongés dans le plus grand désarroi. Il nous est alors difficile d’entreprendre quoi que ce soit. Chaque chose semble dénué de sens. 

Dans ces périodes, les aliments ont tous le même goût, les personnes de notre entourage ont l’air interchangeables, et l’hygiène de vie semble n’avoir plus aucun intérêt. A ce stade, le rangement ainsi que le ménage le plus élémentaire sont relégués au fin fond de la liste des priorités. 

Lorsqu’on souffre de dépression, nous pouvons ressentir une véritable tristesse bloquant à la fois le corps, les émotions, l’intellect, et la libido. Certains de ces symptômes peuvent parfois ne pas se manifester, ce qui rend la dépression difficile à identifier. 

La dépression enferme l’individu dans un cercle vicieux dans lequel il peine à sortir. Souvent, un sentiment de culpabilité apparaît, venant saper les bases de la confiance en soi. L’individu déprécie sa valeur personnelle, de même que la valeur de sa vie. 

La médecine occidentale propose deux types de traitement à la dépression : la psychothérapie ou bien la prise de médicaments psychotropes modifiant artificiellement la chimie du cerveau pour favoriser la bonne humeur. 

En France, la tendance est à la surconsommation de médicaments. Selon cette étude menée par l’Assurance maladie sur le remboursement des prescriptions en 2000 : un quart des français a consommé des médicaments psychotropes au cours de l’année 2000. 

La médecine traditionnelle chinoise a une approche radicalement différente dans le traitement de la dépression. En médecine chinoise, la dépression est le résultat d’un déséquilibre énergétique.

L’énergie vitale connaît des blocages dans sa circulation dans les méridiens. Ceux-ci sont dus à un excès émotionnel que l’individu ne parvient pas à métaboliser ou à transformer, car l’afflux est trop grand (stress aigu comme un licenciement ou un décès, stress chronique comme conflits relationnels avec son entourage personnel ou professionnel  ou encore une vie dans un environnement néfaste, bruyant ou inadapté à nos besoins).

La dépression peut aussi résulter d’un « vide d’énergie » après une longue maladie ou une longue convalescence ou encore une fragilité héréditaire, non compensée par exemple par une psychothérapie et une pratique quotidienne de Qi Gong ou de méditation.

L’objectif  en médecine chinoise est alors de dénouer les blocages afin de retrouver une parfait unité corps-esprit-âme. Pour cela, de nombreuses approches sont possibles. 

L'acupuncture pour traiter le syndrome dépressif ( Yu zheng ) et les états anxieux

Elle a une action reconnue. Elle s’explique par de nombreux mouvements énergétiques  souvent intriqués que seul un acupuncteur peut diagnostiquer de manière fine :

  • Les excès émotionnels peuvent par exemple être responsable de dépression à long terme s’ils ne sont pas équilibrés.   
  • L’excès de soucis, de ruminations, les maladies chroniques, les surmenages épuisent l’organe rate.
  • L’excès de tristesse, de chagrin, de remords, de culpabilité affectent le poumon. 
  • Les émotions excessives, la nervosité excessive, l’agitation, affectent l’énergie du cœur et blessent le Shen.
  • Les peurs excessives affectent l’énergie des reins et peuvent se traduire par des  troubles de la concentration, de la mémoire, une indécision. Par ailleurs, les Reins abritent le Zhi ( la capacité réalisatrice ). En cas de vide de Reins qu’elle qu’en soit sa cause, la dépression peut s’installer.
  • L’irritabilité, la colère, les frustrations, les tensions musculaires, la susceptibilité, l’impatience, le refoulement, le perfectionnisme affectent l’énergie du foie : en fait la «  surpression du Qi du foie »  est très souvent présente dans la dépression.

Après identification des déséquilibres énergétiques, le praticien en acupuncture stimule certains points spécifiques afin de lever les blocages à la circulation énergétique. 

Un suivi régulier par un acupuncteur doit permettre d’entretenir l’amélioration et d’éviter les rechutes.

L’auto massage et la moxibustion pour soulager la dépression

Plusieurs points sont indiqués en auto massage et moxibustion dans les désordres émotionnels et lors d’états dépressifs :

  • le 12 RM  situé sur la ligne médiane, à mi-distance entre sternum et l’ombilic.

  • le MC 6, situé à 2 travers de doigts au-dessus du milieu du pli antérieur du poignet 

point-acupuncture-MC6

  • le F3 situé sur le dos du pied, dans un creux entre la jonction du premier et du deuxième orteil.

  • le C7 ou Shen Men, «porte de l’esprit» , situé au niveau du poignet dans un creux au bord supérieur du pisciforme, sur le côté externe du tendon du cubital antérieur.

point-acupuncture-shenmen

  • Un autre point  indiqué en cas de dépression est le 20 Du Mail, connu en chinois sous le nom de “Bai Hui”. Ce point d’acupuncture se trouve sur le haut du crâne ( les moxas sont à éviter ici sauf pour les chauves car on risque de brûler les cheveux. Ou alors il faut faire attention).

 

Afin de soulager un état dépressif, massez ces points deux à trois fois par jours en utilisant une huile essentielle de lavande ou d’angélique. 

Le Qi Gong et le Tai Chi Chuan

Le Qi gong  préventif, pratiqué  1 ou 2 fois par semaine  permet d’optimiser toutes les fonctions de l’organisme, en constituant une auto acupuncture. Il permet de trouver la détente et le calme intérieur, nécessaire à un bon équilibre psychique.  

Le Qi Gong médical doit être pratiqué tous les jours, comme  un médicament. Les effets thérapeutiques nécessitent une  pratique quotidienne  de 20 à 30 minutes.

La pratique régulière développe l’imagination, la visualisation, les capacités créatrices et la globalisation, c’est-à-dire savoir prendre de la distance par rapport aux problèmes pour tenter d’obtenir des réponses rapides, quasi intuitives et efficaces « ( Ospina et al., 2006 ).                                                                                                                                                

Le « sourire intérieur « est une pratique taoïste qui consiste à visualiser  qu’on adresse son sourire  et de la gratitude à chacun des  organes et à tout notre corps .Cette visualisation, faite en posture de méditation permet d’activer la joie et la bienveillance et constitue un joyau pour les malades atteints de  dépression.

La méditation en mouvement que constitue le Taï Chi Chuan mobilise les ressources énergétiques, supprime l’anxiété, permet de mieux réguler  les émotions et augmente la combativité.  

La marche quotidienne. Il est important de marcher quotidiennement ( 1h par jour en moyenne )  ; la marche active l’impulsion vitale , l’énergie des reins ( logée au niveau lombaire ) par le mouvement du bassin et en particulier du sacrum , nous met en relation avec notre souffle , autrement dit la vie en nous. La marche dans la nature nous permet d’être en résonance avec son énergie, selon le cycle des saisons . Si nous habitons la ville, privilégions les parcs ou dans une allée d’arbres .

L’harmonisation des trois trésors

La médecine traditionnelle chinoise prend ses racines dans le taoïsme. Cette philosophie et sagesse chinoise a développé tout au long de son histoire des techniques énergétiques en vue d’atteindre l’immortalité. Les techniques taoïstes les plus populaires sont celles de l’alchimie interne (Neidan), alliant exercices de méditation et de Qi Gong, permettant d’unir le yin et la yang et atteindre la longévité. 

Dans la croyance taoïste, l’homme est doté de trois trésors (Sanbao) : 

  • Jing. Il s’agit de l’essence de la vie. 
  • Le Qi, ou énergie vitale en circulation dans les méridiens. Le Qi est le souffle animant les fonctions vitales de l’organisme, shen ou esprit.
  • Le Shen, ou esprit. Le Shen regroupe l’ensemble des activités émotionnelles, mentales, intellectuelles et spirituelles. C’est en effet  le Shen qui met en place nos capacités de guérison, qui est atteint en cas de tristesse excessive  s’opposant au mouvement d’expansion du cœur associé à la joie de vivre.

Les “trois trésors” sont liés et évoluent dans une relation de transformation. 

Les techniques énergétiques de la médecine chinoise agissent sur ces “trois trésors”, parfois de façon séparées, parfois de façon simultanée. 

L’apprentissage de la visualisation des trois trésors par un professionnel qualifié permet d’entrer contact avec ces centres énergétiques essentiels afin d’accéder à des ressources profondes essentielles à notre bien-être. 

La méditation dans la lutte contre la dépression

La  sagesse chinoise traditionnelle repose également  sur la méditation, qu’elle soit d’inspiration bouddhiste, taoïste ou confucianiste. L’occident, grâce au progrès des neurosciences a donné à celle-ci un aspect thérapeutique dans la régulation du stress (protocole MBSR ) et la prévention des rechutes dépressives (protocole MBCT ).

Le médecin américain Jon Kabatt Zin, relayé en France par le psychiatre Christophe André,  a mis au point  ces protocoles.

Le programme MBSR a pour but de faire progresser les participants dans leur apprentissage de la pleine conscience (mindfulness). Il se réalise sur une période de 8 semaines à raison de 8 sessions de 2h30. 

Cette étude a permis d’établir que la pratique quotidienne de la méditation de pleine conscience, dans un cadre laïque, permet de prévenir les rechutes dépressives et les symptômes de la dépression.

pratique-méditation-de-pleine-conscience-bouddhiste

Les huiles essentielles pour lutter contre la dépression

Deux huiles essentielles sont particulièrement indiquées en cas de dépression : 

L’angélique (Angelica Archangelica)

Description

Elle est une plante réputée de la pharmacopée chinoise. Au moyen-âge en France, cette plante était utilisée pour ses vertus digestives, antispasmodiques, toniques et stimulantes. Le grand médecin et philosophe de la nature, Paracelse, rapporte que l’angélique aurait permit de soigner avec succès la peste noire. Au niveau énergétique, cette plante permet de nourrir l’énergie du foie et du coeur et de stimuler le Shen. Elle possède des vertus tonifiantes permettant de soulager notamment des états dépressifs. 

Conseils

L’huile essentielle d’angélique s’utilise essentiellement en massage. Verser une à deux gouttes d’huile sur le bout des doigts, puis masser  les points du poignet ( C7 et MC 6) et la totalité du poignet, ainsi que le plexus solaire et la plante des pieds.  

Précautions d’emploi 

Toutefois, l’angélique étant photosensibilisante, il ne faut pas s’exposer au soleil après application. 

La lavande (Lavande Officinale)

Description

L’huile essentielle de lavande officinale a une action tonifiante sur le système nerveux central, permettant de de stimuler l’éveil et la vigilance. En médecine énergétique chinoise, la lavande est connue pour renforcer l’élément feu et l’énergie du coeur, influençant le Shen. Elle permet de soulager l’angoisse et la dépression tout en ayant une action tonifiante et stimulante.

Conseils

L’huile essentielle de lavande peut s’utiliser de différentes façons. Elle peut s’appliquer sous la forme de massages, de frictions ou en bains. 

huiles-essentielles-depression

Les plantes dans le traitement de la dépression

La plante particulièrement indiquée en cas de dépression est le millepertuis. En médecine chinoise, le millepertuis est connu pour agir sur l’élément Feu, stimuler le coeur, soulager les troubles du système nerveux, et apaiser les états dépressifs. 

Dans la phytothérapie occidentale le millepertuis était réputé pour chasser les démons. Au moyen-âge la fumée du millepertuis était utilisé notamment dans le désenvoûtement des personnes “possédées”. Elle était employée pour soigner les blessures de l’âme et du corps. 

De nombreuses études ont été conduites en Occident pour analyser les bienfaits antidepressifs du millepertuis. Cette étude américaine a permit d’établir que le millepertuis dans le traitement de la dépression légère obtient des résultats supérieurs au placebo. 

Le millepertuis peut se consommer en tisane, sous la forme de gélules, en teinture-mère ou extrait alcoolique. Elle permet d’apaiser le système nerveux, soulager l’angoisse et calmer les états dépressifs. Attention toutefois, il ne faut pas l’utiliser si lorsqu’on est sous pilule contraceptive, sous anti coagulant, ou sous anti-anti-epileptique.

Les plantes ADAPTOGENES  ( RHODIOLIA , GINSENG , REISHI , CORDYCEPS )  sont aussi particulièrement indiquées. 

Aimez-vous et le ciel vous aimera et vous aidera

En médecine chinoise, le praticien délivre souvent des conseils au patient de façon à ce qu’il corrige ses déséquilibres énergétiques. Le patient est acteur de sa vie et de son changement et son processus de guérison.

Par conséquent il est essentiel si vous souffrez de dépression de commencer par vous accorder toute l’importance que vous méritez. Il faut apprendre à s’aimer, en considérant que soi, c’est important. Ceci s’applique à toutes les dimensions de la vie :

  • Préservez votre rythme de sommeil
  • Soigner votre alimentation. Manger de la nourriture variée, du végétal et du vivant ( non raffiné ).
  • Chercher la lumière ( le manque de lumière peut augmenter l’altération de l’humeur )
  • Accepter vos états d’âme , accueillez les “ comme une mère accueille son enfant “ : “cela va passer , tout va bien “
  • Amplifiez les émotions positives, l’humour, l’amour, la joie, savourez avec tous vos sens les moments agréables
  • Faites une provision de ce qui vous donne du plaisir ne serait ce qu‘un peu (prendre un bain, caresser son chat, arroser une plante, prendre une tasse de café, regarder un film, chanter, écouter de la musique qui vous fait du bien, jardiner, téléphoner à quelqu un qui est plus mal que vous pour le réconforter, à une personne âgée, téléphoner à une amie ou un ami, jouer à la pétanque … et savourez ces moments sensoriellemennt)
  • Donner du sens à l expérience vécue en vous reliant à vos valeurs
  • Pensez à vous faire aider par un MTC et par un psychologue diplôme et compétent formé aux nouvelles psychothérapies ( MBSB, MBCT, TFC, hypnose et auto hypnose, EMDR, méthode tipi, thérapie ACT..) 
  • Sans oublier l’essentiel : prenez soin de vous et aimez vous.

« Les crises, les bouleversements, la maladie, ne surviennent pas par hasard. Ils nous servent d’indicateur pour rectifier une trajectoire, explorer de nouvelles orientations, expérimenter un nouveau chemin de vie » écrit par Karl Gustav Jung

Lorsque que vous commencez à prendre soin de vous, en estimant que vous ne passera jamais au second plan, le monde commence à vous venir en aide.

Sources : 

Bienfaits de la pratique du tai-chi et du QI Gong  dans la dépression. D. Pembed Joglon (hôpital de la Timone, Marseille) Jérôme Dinet : Qi gong,tai ji quan et Kung Fu : principes et impacts sur la santé Hal-0207488).

Soigner la dépression par la médecine chinoise, Dr Yves Requena et Marie Borrel. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *