5 Stratégies pour soigner l’impuissance masculine naturellement grâce à la médecine chinoise

couple-au-lit-impuissance-trouble-erection

L’impuissance masculine fait référence à l’impossibilité pour un homme d’accomplir l’acte sexuel. L’impuissance sexuelle se manifeste par une incapacité chez l’homme à garder une érection lors des rapports sexuels. Cette défaillance sexuelle toucherait environ 30% des hommes de plus de 40 ans. Elle est également connue dans le monde médical sous le nom de trouble érectile ou trouble de l’érection.

Les troubles de l’érection peuvent causer un mal-être chez l’homme, susceptible de remettre en question sa virilité ainsi que sa masculinité. Ils peuvent également nuire à l’équilibre dans un couple, affectant les relations conjugales. 

La médecine traditionnelle chinoise offre une approche originale dans le traitement des pannes sexuels, offrant ainsi des solutions naturelles pour rétablir l’équilibre énergétique. 

Origines des troubles de l’érection en médecine chinoise 

Sous l’ère de la Chine antique, l’impuissance masculine est désignée comme un relâchement des organes génitaux masculins. Le premier ouvrage à faire référence à ce dysfonctionnement est le Huangdi Neijing. 

Sous la dynastie Ming, le célèbre médecin Zhang Jiebin (1563-1640 après J.-C) rédige un ouvrage du nom de «Jingyue Quanshu», décrivant l’impuissance comme «yang wei», yang flétri. C’est par la suite la dénomination qui sera adoptée en médecine chinoise pour désigner les troubles de l’érection. 

Selon les conceptions de la médecine traditionnelle chinoise, c’est l’organe du rein qui est à l’origine de l’impuissance masculine. Le rein est le siège de l’énergie Jing, énergie essentielle qui est le fruit de notre héritage familial. Cette énergie est conservée au niveau du rein dans un espace portant le nom de Mingmen. Puis elle circule le long des méridiens associés à l’organe du rein et de la vessie. 

L’essence rénale ou Jing inné, essentiellement liée à notre patrimoine génétique, est ensuite complétée par l’énergie acquise ou Jing acquis, liée à nos interactions avec notre environnement.

Les symptômes de l’impuissance peuvent être des difficultés à avoir une érection prolongée, une érection faible ou bien une absence d’érection. Ceci peut conduire à un sentiment de déprime, de vide ou de faiblesse. Il peut également arriver d’avoir une envie d’uriner, ou des sensations de vertige.

Les 5 stratégies pour traiter l’impuissance par la médecine chinoise

panax-ginseng-medecine-traditionnelle-chinoise

1. Les plantes médicinales pour lutter contre l’impuissance 

Dans la médecine traditionnelle chinoise, l’impuissance est souvent traitée par une formule de plantes du nom de Jin Kui Shen Qi Wan. Il existe également des plantes chinoises permettant de lutter contre l’impuissance : 

  • Le Ginseng. Cette plante de la pharmacopée chinoise possède des effets stimulants puissants. Elle est la plante qui permet de stimuler l’énergie vitale, et plus spécifiquement l’énergie du rein faisant défaut en cas de panne sexuelle. Le Ginseng possède également des vertus aphrodisiaques selon de nombreuses croyances populaires. Il peut être consommé soit sous la forme de gélules, sous la forme d’extraits liquides, ou bien en ampoules. Pour la posologie il convient de se référer à la notice figurant sur l’emballage du produit. 
  • Le Cordyceps. Il s’agit d’un champignon médicinal utilisé depuis des millénaires dans la pharmacopée chinoise traditionnelle. Il est consommé afin de renforcer l’énergie et le tonus sexuel. Ce champignon agit sur l’activité sexuelle en améliorant l’utilisation de l’oxygène. Originaire des hauts plateaux du Tibet, sur les contreforts de l’Himalaya, le cordyceps porte également le surnom de «viagra de l’Himalaya». Cette étude menée par une équipe de recherche thaïlandaise a pu mettre en évidence que la prise de cordyceps contribue à améliorer la libido et le désir sexuel aussi bien chez l’homme que chez la femme. 
  • La Schisandra. Il s’agit d’une baie réputée dans la pharmacopée chinoise pour tonifier l’énergie des reins. Elle est une plante adaptogène, permettant de lutter contre le stress, l’anxiété et la fatigue. Elle est désignée en médecine chinoise sous le nom de «fruit de l’amour». Egalement appelée «plante de la sexualité», la Schisandra aide à stimuler la libido. Elle est un tonique aux effets proches du ginseng. Elle se consomme essentiellement sous la forme de gélules en compléments alimentaires. Pour toute indication sur la posologie il convient de se référer à la notice du complément.
  • Le Tribulus Terrestris. Le tribulus est une plante connue de la médecine chinoise et ayurvédique pour accroître la vigueur masculine. Cette étude a pu montrer que le tribulus terrestris permettait d’améliorer la fonction sexuelle, la satisfaction et le désir sexuel. La prise de tribulus contribuerait à augmenter le niveau de testostérone, expliquant ainsi les effets positifs sur l’énergie sexuelle masculine. 

2. La diététique énergétique pour renforcer son énergie sexuelle 

En diététique chinoise, il convient de privilégier les saveurs amères afin de tonifier l’énergie du rein (abricot, asperge, blé, bière, café, chocolat, curcuma, échalote, endive, rhubarbe, salade, thé, café..). Les chinois recommandent également d’autres aliments spécifiques afin de renforcer la libido :  

  • La noix, la pistache ou le poulet. Ces aliments permettent de tonifier l’énergie du rein. 
  • Les crevettes, les huîtres et les moules agissent sur le renforcement de l’énergie yang des reins. 

3. Qi gong pour renforcer les reins

La pratique régulière du qi-gong constitue une aide afin de conserver un environnement interne harmonieux et un fonctionnement normal des organes. Elle peut donc contribuer grandement à la prévention des dysfonctionnements sexuels.

4. Acupuncture pour soigner les troubles érectiles 

Le traitement par l’acupuncture est particulièrement indiqué lorsque le trouble de l’érection est lié à un facteur psychologique. En effet une détresse psychologique (peur de l’échec, angoisse, stress..) peut parfois être à l’origine de la panne. 

Il existe certains points d’acupuncture à stimuler afin de tonifier l’énergie des reins. Voici à titre indicatif les points à privilégier dans le traitement des troubles de l’érection en acupuncture : 

  • Le 23 Vessie. Ce point, situé sur le méridien de la vessie, est placé dans le dos.
  • Le 3 Rein. Ce point est localisé sur la face interne de la cheville gauche.
  • Le 4 Vaisseau Conception. Ce point est placé sur l’abdomen. 
  • Le 4 Vaisseau gouverneur. Aussi appelé Mingmen par les chinois, ce point est localisé sur la colonne vertébrale. 

L’intérêt que représente l’acupuncture pour le traitement des troubles érectiles n’est pas nouveau. Cette étude évoque la possibilité d’effets bénéfiques de l’acupuncture en cas de troubles de l’érection. Cette autre étude met en lumière les potentiels bienfaits de l’acupuncture lorsque la cause est liée à un facteur psychologique. 

acupuncture-traitement-aiguilles

5. La moxibustion contre l’impuissance

La moxibustion peut également aider à traiter les troubles de l’érection. La méthode consiste à appliquer du sel moulu au niveau de l’ombilic, puis le recouvrir avec une tranche de gingembre frais. Ensuite il s’agit de placer un cône de moxa sur le sel ou la tranche de gingembre puis l’allumer. Une fois que le cône de moxa s’est consumé, il est possible de renouveler l’opération jusqu’à 5 fois avec de nouveaux cônes.

L’application s’effectue en général une fois par jour. Chaque application doit être espacée de trois à cinq jours. Ces différentes recommandations peuvent varier suivant les praticiens. 

Conclusion 

La médecine traditionnelle chinoise dispose d’une approche originale dans le traitement des troubles de l’érection. L’impuissance est souvent le résultat d’un affaiblissement de l’énergie du rein. Les approches pour renforcer la vigueur masculine consiste alors à stimuler l’énergie vitale et en particulier le Qi du Rein. Pour cela un certain nombre de plantes médicinales peuvent agir pour lutter contre l’impuissance. Des techniques d’acupuncture et moxibustion permettent en particulier de traiter les troubles de l’érection en particulier lorsque les causes sont psychologiques. Enfin la diététique et le Qi Gong peuvent contribuer grandement à la prévention des dysfonctionnements sexuels. 

Sources : 

Guérir par la médecine chinoise, Des protocoles thérapeutiques simples applicables au quotidien, Philippe Maslo et Marie Borrel, Edition Marabout, 2008

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *